lundi 10 mars 2014

Un bel article sur l'espace de coworking inovallée !




Le Dauphiné Libéré met en lumière l'espace de coworking qui vient d'ouvrir ses portes aux indépendants, consultants et créateurs sur inovallée.

"Le 6 janvier dernier, inovallée, la structure d’animation de la technopole iséroise, emménageait dans ses nouveaux locaux au 29 chemin du vieux chêne, aux côtés des 14 start-up de la pépinière qu’elle accompagne, et de la MIE-MIFE Sud Isère qui doit rejoindre le bâtiment dès la semaine prochaine. Entreprises technologiques matures (inovallée ne compte pas moins de 350 entreprises et près de 12000 emplois, essentiellement dans les technologies numériques), start-up de création récente ou en cours (avec le lancement du Tarmac), futurs créateurs accompagnés par la MIE, il ne manquait qu’une corde à l’arc de « l’aéropôle entrepreneurial » d’inovallée : un espace de travail totalement souple pour permettre aux entrepreneurs, mais aussi aux indépendants et aux consultants de développer leur activité dans un esprit nomade. Le coworking était né ! Grâce au partenariat récemment conclu avec la banque Populaire des Alpes, inovallée a pu aménager un bel espace de 60 m², soit une quinzaine de postes de travail, pour accueillir à la carte par demi-journée, ou en résidence (mi-temps ou plein temps), tous ceux qui recherchent un espace de travail convivial où ils trouveront tous les outils nécessaires à leur activité (Internet, reprographie partagée, salles de RDV ou de réunion), mais où surtout, ils pourront intégrer une véritable communauté entrepreneuriale. « Nous organisons près de 150 événements par an », souligne Annie Soufi, Directrice d’inovallée. « Professionnels évidemment : petits déjeuners, workshops, conférences, portes ouvertes, formations…), mais aussi conviviaux et festifs (arbre de Noël, cross, barbecue, déjeuners et apéros de networking…), et ce pour nourrir le réseau des dirigeants et faciliter leur intégration dans l’écosystème grenoblois », poursuit-elle. Un excellent moyen pour les coworkers de rencontrer sur place leurs futurs partenaires et/ou clients potentiels. «Consultant en mobilité des hommes, des organisations et des technologies, je réside en Savoie mais je suis régulièrement amené à travailler avec des entreprises et des institutions grenobloises et inovalliennes. Cet espace de coworking me permet de bénéficier d’un pied-à-terre sur place au gré de mes besoins tout en me donnant la possibilité de me faire connaître auprès des décideurs », témoigne Régis Gautheron (RG Mobility). Car ici comme dans tous les espaces de coworking, la souplesse est de rigueur : « pas de réservation ni engagement de durée, chacun peut changer librement de formule d’un mois sur l‘autre en alternant entre carnet de 10 demi-journées et abonnements mensuel, une vraie liberté de travail qui correspond aux nouvelles attentes des digital native », conclut Claire Chanterelle, responsable du Tarmac".

Avec le témoignage d'un coworker inovallien ! 
"Antoine Joubert, un coworker heureux ! 
Depuis 8 ans, je partage mon temps entre la France et l’étranger (Espagne, Pérou, Equateur, Australie …) avec une grosse activité professionnelle à l’étranger où j’ai construit toute ma dynamique de réseau. Du coup, je vivais un vrai décalage lors de mes retours en France où je me retrouvais isolé en travaillant de chez moi. Il y a un an et demi, je cherchais un espace de coworking mais il n’y avait rien encore sur Grenoble. Depuis, les choses ont pas mal bougé puisque 3 espaces se sont ouverts en quelques mois. Et c’est une vraie opportunité pour un porteur de projet comme moi de trouver un espace de travail professionnel, mais aussi et surtout une communauté d’entrepreneurs où je peux échanger avec d’autres créateurs pour faire évoluer mon projet. Je travaille actuellement sur un projet développé en partenariat avec une entreprise agro-alimentaire péruvienne pour lui ouvrir le marché francophone en créant un concept de contrat de filière pour des produits naturels et biologiques tels que les graines des Andes et d’Amazonie (quinoa), des racines et des tubercules (maca), des fruits natifs (camu camu)… Inovallée présentait beaucoup d’avantages pour moi, par la proximité géographique (je suis meylanais), les tarifs attractifs, les facilités et la gratuité des parkings, les nombreux événements proposés, la mixité qu’on trouve dans les lieux et les possibilités d’échanges avec les start-up du Tarmac et les entrepreneurs d’inovallée, mais aussi les liens que nouent inovallée avec l’ensemble de l’écosystème grenoblois et qui sont autant de portes ouvertes ! Ajoubert.int@gmail.com"

2 commentaires:


  1. Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour cet article très intéressant au sujet du co-working ! C'est super d'avoir des retours sur le co-working d'expériences positives !

    RépondreSupprimer