jeudi 5 décembre 2013

Deux nouvelles entreprises au Tarmac : Tenevia et AAB marketing en piste !

Le comité de sélection du Tarmac se réunissait pour la troisième fois ce matin pour rencontrer trois créateurs de start-up désireux de s'implanter dans la pépinière inovallienne. L'un des projets, très intéressant sur le plan technologique, était trop peu mature à l'heure d'aujourd'hui et fera l'objet d'un accompagnement préalable pré-création avant ré-examen potentiel, les deux autres ont été unanimement retenus.
Deux nouvelles entreprises intègreront donc le Tarmac en janvier prochain :
  • Tenevia, une start-up experte en hydrologie et hydrométrie qui fournit à la fois une solution inédite d'hydrométrie par vidéo (permettant de mesurer à partir d'analyses d'images la hauteur, le débit et la vitesse des cours d'eau), et des outils de modélisation et d'aide à la décision. Des solutions logicielles qui permettent aussi bien de prévoir les crues et d'évaluer la quantité d'eau qui va alimenter les barrages que de faciliter les prédictions météo à partir de l'analyse des nuages. Plusieurs installations sont déjà en fonctionnement, notamment sur un bassin d'orage en Rhône-Alpes ou en Ardèche, et plusieurs commandes ont été passées pour équiper des sites dans le Sud de la France. A terme, Tenevia vise aussi bien les marchés construits où les équipements traditionnels à base de capteurs immergés devront être renouvelés, que les marchés émergents internationaux, où les enjeux sont importants.
      En savoir plus
  • AAB Marketing, une entreprise crée l'été dernier dont l'objectif est de créer des portails web sur les séjours à l’étranger (volontariat, stages, études, séjours scolaires, au pair, etc),  intégrant une place de marché
    biface et un système de rémunération au coût-par-clic (CPC) et/ ou par commissions, et permettant de faciliter les contacts entre les candidats et les structures intermédiaires. Un premier portail a été lancé la semaine dernière en allemand pour attaquer un premier segment de marché sur le volontariat germanophone, avec 14 premiers clients. L'objectif est de pouvoir valider le modèle dans une approche lean-start-up avant d'étendre le concept aux marchés néerlandais et scandinaves, et d'ouvrir le portail aux autres formes de séjours (hors tourisme). En attendant, Frank Seidel son créateur propose également quelques prestations de conseil en génération de traffic. En savoir plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire