jeudi 6 juin 2013

La première réunion du Comité d'Orientation du Tarmac marque le lancement officiel de la pépinière inovallée

Le 4 juin dernier était un moment clé dans la vie du Tarmac, qui sortait officiellement des cartons de la phase projet pour amorcer la phase opérationnelle. Après des mois de travail collaboratif associant les équipes d'inovallée, de la Métro, de la Ville de Meylan et de la SPLA Inovaction, une vingtaine de parties prenantes (collectivités, structures d'appui à la création d'entreprises, unités de valorisation et de transfert technologique, partenaires et financeurs ...) ont été conviées par Christophe Mathevet, Président d'inovallée, pour constituer l'un des organes de gouvernance du Tarmac. L'animation de la pépinière ayant été confiée à inovallée, ce comité se réunira deux à trois fois par an pour suivre le projet et formuler ses recommandations au Conseil d'Administration de l'association.


Cette première réunion a été pour chacun de ces partenaires l'occasion de découvrir  les avancées du projet, le plan d'actions, les budgets prévisionnels, etc, mais aussi et surtout le détail de l'offre du Tarmac, que ce soit en terme de surfaces locatives, de services, ou d'accompagnement. Car comme se réjouissait Farid Oubdesselam, qui représentait à la fois l'UJF, l'Institut Carnot LSI et Floralis, "Le Tarmac n'est pas un hôtel d'entreprises, mais bien une pépinière enrichie où l'accompagnement tient une place centrale". 

Ce fut aussi l'occasion pour Jérome Safar, Vice Président en charge de l'économie à la Métro, de confirmer le soutien de la Métro, en soulignant "le plaisir des collectivités de contribuer aux projets qui marchent", en référence à l'excellent bilan de conjoncture de la technopole.

Christophe Mathevet avait en effet rappelé que "le modèle inovallien a résolument fait ses preuves, créant plus de 900 emplois en 18 mois sur son territoire", une preuve de plus "du rôle majeur des TPE et PME en la matière", pour reprendre l'expression de Jean-Louis Brunet, Président du comité d'Orientation Stratégique d'inovallée. Christophe Mathevet de rebondir : "inovallée avait été visionnaire en imaginant dès 1972 la place de l'innovation et des start-up dans la compétitivité nationale et la pérennisation des emplois. Le Tarmac est le chaînon manquant qui lui permettra de poursuivre encore mieux sa mission : créer de l'emploi en optimisant les chances de réussite des jeunes entreprises innovantes".

Rien d'étonnant dès lors qu'inovallée ait pu bénéficier du fléchage par le préfet Samuel Richard de la majeure partie du plan de revitalisation d'Honeywell (plus de 80%), dont Sylvie Ossanna, responsable du projet, a confirmé "la fierté  de contribuer, indirectement, à la création d'emplois sur la technopole qu'elle vient de quitter en fermant son site". 

Finalement, après plus de 2 heures d'échanges et de présentation, c'est autour d'une coupe bien méritée de champagne que s'est célébrée comme il se doit la naissance de la pépinière, et la nomination officielle de Claire Chanterelle, chargée de missions Développement économique et bras droit d'Annie Soufi depuis plus de 15 ans, au poste de Directrice du Tarmac.
 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire